Comment régler au mieux votre plastifieuse ?

choisir le bon réglage d'une plastifieuse

Vous avez pris la décision d’acquérir une plastifieuse, et vous voilà prêt à l’utiliser pour la première fois.

Vous avez choisi les pochettes à plastifier que vous souhaitez utiliser (voir le guide sur le choix des pochettes)

  • Comment la régler ?
  • Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
  • Quels conseils à suivre pour que vos plastifications soient réussies ?

Petit rappel : La plastification est basée sur le passage d’une pochette à plastifier entre 2 ou plusieurs rouleaux chauffants.

La chaleur des rouleaux fait fondre la colle dont l’intérieur des pochettes est enduit. Le passage entre les rouleaux presse les deux faces devenue collantes de la pochette sur le document, ce qui donne le résultat de plastification souhaité.

Plus la pochette à plastifier est épaisse, plus la température doit être élevée.

Un autre facteur est à prendre en compte : la vitesse de passage de la pochette entre les rouleaux. Plus cette vitesse est élevée, plus la température des rouleaux doit être élevée. Plus cette vitesse est lente, moins la température des rouleaux doit être élevée.

Comment bien régler votre plastifieuse ?

La majorité des plastifieuses a été pré-réglée en usine pour faciliter leur usage. Vous avez juste à les régler en fonction de l’épaisseur de la pochette que vous utilisez, la vitesse de passage étant fixe.

Seules les plastifieuses professionnelles permettent de régler la température ET la vitesse.

Les pochettes existent dans différentes épaisseurs qui vont de 60 microns par face jusqu'à 250 microns par face.

Il faut commencer par déterminer le type de réglage proposé sur votre plastifieuse. Regardez les boutons de votre machine :

plastifieuse de type bureautique

Les plastifieuses de type bureautique

Sur les plastifieuses d'entrée de gamme, vous n’avez que la touche ON / OFF : Il n’existe pas de bouton de réglage, car elles ne plastifient qu’une seule épaisseur de pochettes : le 80 microns par face.

Dans ce cas, vous n’avez qu’à attendre que la machine soit prête (généralement un voyant « ready » vous indique qu'elle a terminé son préchauffage)

Les appareils de la gamme juste au dessus peuvent proposer 2 positions : 80 ou 100 mic (microns). Elles sont donc compatibles avec 2 épaisseurs de pochettes : les 80 microns par face ou les 100 microns par face.

Il est à noter que certains fabricants (GBC ou Pavo par exemple) proposent des pochettes de 75 microns par face d’épaisseur : Elles se plastifient sur la position 80 mic.

Viennent ensuite celles qui acceptent les pochettes jusqu’à 125 microns d’épaisseur : Vous avez ici le choix entre 80, 100 et 125 mic.

  • Question : Ma plastifieuse ne propose que 2 réglages : 80 ou 125 mic. Cela veut-il dire que je ne peux pas plastifier de pochettes 100 microns par face ?
  • Réponse : Vous pouvez utiliser du 100 microns par face, mais il faudra alors prendre certaines précautions qui sont développées plus bas dans cet article ...

Viennent enfin les plastifieuses bureautiques les plus puissantes qui acceptent toutes les épaisseurs : 80, 100, 125, 175 et 250 microns par face.

A noter : Certains fabricants mentionnent l’épaisseur total de la pochette plutôt que l’épaisseur d’une face. Les indications sont donc :

  • 160 mic (soit 2 x 80 microns par face),
  • 200 mic (soit 2 x 100 microns par face),
  • 250 mic (soit 2 x 125 microns par face),
  • 350 mic (soit 2 x 175 microns par face),
  • 500 mic (soit 2 x 250 microns par face),

Les plastifieuses proposent toujours un réglage qui débute à 75/80 microns et va croissant.

Si le plus petit réglage proposé est 150 ou 160 mic, cela équivaudra à des pochettes 75 ou 80 microns par face, et vous saurez alors comment interpréter les épaisseurs suivantes.

A noter : Le piège à éviter est de confondre les réglages 125 microns par face (indiqué parfois 250 mic) et le 250 microns par face (indiqué parfois 500 mic).

Il suffit de vérifier le plus petit réglage pour savoir si le fabricant parle d’ épaisseur par face ou d’épaisseur totale.

la plastification est irréversible et définitive

Les plastifieuses semi-professionnelles

Les machines à plastifier semi-professionnelles permettent un réglage plus précis de la température. Elle peut être ajustée par une molette qui offre plus de possibilités.

La température y est donnée soit en degrés Centigrade (°C), soit en épaisseur (microns), soit via un système gradué (I, II, III). Le principal avantage est que vous pouvez ajuster la température à mi chemin entre 2 réglages.

La vitesse de passage, quant à elle, n’est pas réglable.

Un tableau indicatif de réglage de température vous est donné dans la notice d’utilisation de ces machines, mais c’est à vous de faire des tests pour vous assurer que votre réglage est optimum.

Les plastifieuses professionnelles

Ces machines proposent les réglages les plus pointus, car vous réglez la température au degré près via une commande digitale. Vous pouvez en même temps modifier la vitesse de passage de la pochette.

Le nombre de possibilités est de ce fait beaucoup plus vaste ; cela nécessite de faire de nombreux tests avant de commencer la plastification en grand nombre.

A noter : Dans tous les cas de figure, et quel que soit votre modèle de plastifieuse, il est fortement recommandé de faire un test avec un document équivalent, mais sans importance, avant de commencer à plastifier un documents auquel vous tenez.

S’il s’agit d’un article de journal, faites le test avec un autre morceau du même journal.

S’il s’agit d’une photo ou d’un document original quelconque, testez d’abord le résultat avec un papier d’une épaisseur et d'un rendu équivalents.

Une fois plastifiés, vos documents sont scellés définitivement, et vous ne pourrez jamais les récupérer !!

bien régler sa plastifieuse est essentiel

Votre plastifieuse est un modèle bureautique

Vous n’avez donc qu’à régler votre plastifieuse sur la position correspondant à l’épaisseur de votre pochette à plastifier.

Si vous utilisez des pochettes 75 ou 80 microns par face, vous sélectionnez la position 80 ou 160 mic selon les termes utilisés par le fabricant.

Bon à savoir : Une plastification est réussie quand la pochette a adhéré sur toute la surface du document, est parfaitement plane (pas de traces de « vagues » ou de gondolage), lisse (pas de bulles), et translucide (pas d’effet de buée à l’interieur de la pochette).

  • Si vous constatez un gondolage ou des bulles sur le document plastifié, c’est que la température était trop élevée,
  • Si vous constatez de la buée, un résultat un peu flou, c’est que la température était trop basse,

Bien plastifier nécessite une chaleur constante

Il faut savoir qu'une petite plastifieuse ne garde pas une température de chauffe parfaitement constante pendant que vous l'utilisez.

Si elle préchauffe trop longtemps, elle peut être un peu trop chaude en début d’utilisation. Ensuite, si vous plastifiez une série de plusieurs imprimés à la suite, la température va diminuer légèrement.

Les rouleaux des plastifieuses sont munis d’un thermostat qui déclenche le chauffage des rouleaux ou l’arrête en fonction de ce que les capteurs perçoivent. Mais une plastifieuse bureautique n'est pas forcément assez puissante pour maintenir une température parfaitement stable sur la longueur.

Vous pouvez donc avoir un réglage parfait en début de travail et constater au bout de 4 ou 5 pochettes que le résultat commence à être un peu flou.

Dans ce cas, il faut arrêter de plastifier pendant quelques minutes, pour laisser à la machine le temps de revenir à la bonne température.

la possibilité de passer la pochette plastifiée une seconde fois dans la plastifieuse

L'influence de l'épaisseur du document

Si, lors de votre plastification test, vous constatez que la plastifieuse n’est pas assez chaude, alors que vous l’aviez réglée en fonction de l’épaisseur de votre pochette, cela peut être du à l’épaisseur et la consistance du papier glissé dans la pochette.

Une feuille de papier 120 gr/m² va absorber plus de chaleur qu’une feuille 80 gr/m².

A noter : Même à grammages égaux, certains papiers ont une propriété plus isolante que d’autres du fait de leur composition.

Vous pouvez donc, soit utiliser un papier plus fin, soit régler votre plastifieuse sur la température supérieure.

Vous avez également la possibilité de passer la pochette plastifiée une seconde fois dans la plastifieuse. Cela peut suffir à faire disparaître la buée.

Si, sur le plus petit réglage, vous constatez que le résultat est gondolé ou présente des bulles, vous n’avez que 2 options pour palier à ce problème (car il n’est pas possible de diminuer la température déjà au minimum) :

  • Utiliser un papier plus épais comme support à plastifier,
  • Utiliser un carton transporteur (chemise cartonnée dans laquelle ont met la pochette avant de la passer dans la plastifieuse),

Pour les réglages suivants, c'est plus simple : il suffit d’augmenter ou de diminuer la température sélectionnée pour obtenir le résultat souhaité. En jouant si nécessaire sur l’utilisation de carton transporteur.

Attention : un réglage trop éloigné de ce que votre pochette nécessite peut endommager la plastifieuse.

La prévention des bourrages

Si les rouleaux sont beaucoup trop chauds, vous risquez de voir la pochette se coller aux rouleaux et s’enrouler autour au lieu de ressortir.

Idem si la température est beaucoup trop basse : la pochette ne se rigidifie pas sous l’effet de la colle adhérant au papier. Elle risque alors de s’enrouler autour des rouleaux au lieu de ressortir !

  • Il s’agit d’un bourrage, et si la pochette vient à disparaître complètement dans la machine, cela peut endommager définitivement votre plastifieuse.

Vous devez donc toujours la surveiller pendant que vous vous en servez, afin de pouvoir stopper immédiatement la machine en cas de début de bourrage.

Ce qui vous permet d'avoir encore une partie de la pochette à tirer quand vous utiliserez le bouton de débrayage permettant de retirer la pochette, ou la marche arrière suivant le modèle de votre machine.

85 degrés est la température de base pour plastifier une pochette 80 microns par face

Votre plastifieuse est un modèle Semi Pro

Vous réglez la température de démarrage en fonction de l’épaisseur de votre pochette et des indications de réglage données avec la machine. La température des rouleaux pour la plastification à chaud va de 85° à 150°.

Le saviez-vous ? : 85 degrés est la température de base pour plastifier une pochette 80 microns par face contenant du papier 80 gr/m² sur une plastifieuse à vitesse fixe.

En fonction de l’épaisseur du papier utilisé, la bonne température peut aller jusqu’à 100/105 degrés.

  • Le 100 microns par face va de 90 à 110 degrés,
  • Le 125 microns par face va de 105 à 120 degrés,
  • Le 175 microns par face va de 115 à 140 degrés,
  • Le 250 microns par face va de 130 à 150 degrés,

Vous pouvez obtenir un réglage approchant en tournant la molette entre 2 réglages proposés, ce qu'une plastifieuse bureautique ne vous permet pas.

Il faut toujours faire un test avant de valider la température, afin de déterminer le meilleur réglage correspondant à vos documents.

Comme avec une machine de bureau, vous pouvez également jouer sur l’épaisseur du papier choisi et sur l’utilisation d'un carton transporteur.

Votre plastifieuse est un modèle professionnel

Le même conseil de départ est à appliquer : il faut toujours faire un test avant de valider le réglage et de passer à la plastification intensive.

Les modes d’emploi des fabricants vous donnent des indications de base pour régler votre plastifieuse : c’est à vous ensuite de faire les tests nécessaire pour ajuster ces réglages à vos besoins.

Voici un petit aperçu de ces conseils :

indications de base pour régler votre plastifieuse professionnelle

Les plastifieuses professionnelles permettent de varier la vitesse de passage des pochettes entre les rouleaux. Ce qui, quand on a de grandes séries de plastification à réaliser, peut s’avérer très utile pour gagner du temps.

A noter : Il faut se souvenir que plus vous augmentez la vitesse de plastification, plus vous devrez augmenter la température de plastification.

De la même manière, une plastification de papier assez épais avec des pochettes très épaisses peut nécessiter de diminuer la vitesse de plastification pour obtenir le résultat désiré.

L’importance des tests avec ce type de machine est crucial : les combinaisons possibles température/vitesse sont trop nombreuses pour que vous trouviez le meilleur réglage immédiatement.

Une fois ce réglage déterminé, vous pouvez le noter pour une prochaine fois, ou même le mémoriser dans la plastifieuse (les machines Pro permettent de mémoriser les réglages personnels).

Publié dans Plastification de documents

Publié le 10/02/2019 14:14:27
Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom :*
Email :*
Message :*
  Captcha
  Ajouter un commentaire
Rassurance banque et mandat administratifRassurance livraison et retour gratuitsRassurance paiement sécurisé et en 3x sans fraisRassurance téléphone numéro vert et slogan